Hommage de la Sacem

Publié le 23 Février 2014

C'est Viviane qui me fait parvenir ce document signé Claude Lemesle, le président d'honneur de la Sacem et l'inoubliable parolier de nombreux tubes, notamment l'été indien pour Joe Dassin...

 

François Deguelt
23 janvier 2014
Une voix douce et chaleureuse qui aura marqué de son empreinte l’été 1965. François Deguelt, de son vrai nom Louis Deghelt, est en effet le père de la chanson « Le Ciel, le soleil et la mer ». Un tube estival à la mélodie indémodable. Sociétaire de la Sacem depuis l’année 1957, François Deguelt n’est pas seulement l’auteur-compositeur de cette chanson qui a traversé les générations pour faire danser et chanter les couples de l’été. Il est également l’auteur et compositeur de près de 140 œuvres déposées à la Sacem. Parmi elles, il faut noter « J’ai le temps d’y penser » (1965), « Le bal de la marine » (1968) ou encore « Minuit, le vent, la nuit » (1968). Etudiant en philosophie, François Deguelt a commencé à chanter dans les cabarets parisiens dès le début des années 50. Dix ans, plus tard, en 1960, puis 1962, il participe au Concours Eurovision de la Chanson pour la Principauté de Monaco. C’est à cette même période qu’il écrit ses premiers textes. S’il n’a jamais rencontré le même succès qu’en 1965, il reste un auteur et un compositeur au talent incontestable. En 2006, alors âgé de 73 ans, il remonte sur scène, guitare en bandoulière, pour la première tournée de « Age tendre et tête de bois ». La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) tient à honorer la mémoire de cet homme discret qui a beaucoup apporté à la chanson française. "François Deguelt avait le ciel dans les yeux, le soleil dans la voix, et la mer dans le coeur. Ses chansons, populaires au sens noble du terme, vont rester dans le nôtre" Claude Lemesle, Auteur, Compositeur, Président d’honneur de la Sacem.

Rédigé par Nicolas

Publié dans #Articles

Repost 0
Commenter cet article

maryvonne Scotto 24/02/2014 09:45


Oh oui François Deguelt restera dans nos coeurs. pour l'avoir rencontré souvent dans les années 70, il était très simple. Sa voix nous manquera, heureusement nous avons ses chansons à écouter et
réécouter sans modération. Merci à vous de continuer à le faire vivre.

ghislaine robin 23/02/2014 20:23


Très bel hommage !! j'ai le temps d'y penser est d'ailleurs ma chanson préférée avec le bal de la marine qui vient en second dans mon coeur .