Biographie Part III (1961-1965)

Publié le 30 Novembre 2009

Et c'est mouvementé cette période là pour François Deguelt.

Des tas de changements. Le yéyé prend d'assaut la scène française laissant derrière lui les chanteurs plus classiques comme François qui ne se reconnait pas dans cette mouvance, il faut dire que l'ami François fête en cette décennie ses trente ans, le yéyé touche quant à lui les jeunes de vingt ans...
Pour autant, François Deguelt continue sans relâche, enchainant des émissions de radio et de télé comme présentateur, des galas partout, une seconde (c'est unique) participation à l'Eurovision où cette fois il se place deuxième, il reprend un titre de Claude Nougaro ("une petite fille") et en fait une jolie adaptation, il tourne même dans un film et participe à la bande-originale...
À côté de ça, dans sa vie, François a la même bougeotte. Il habite sur une péniche amarrée au pont de st-cloud, dans la seine-et-oise comme on disait, dans les yvelines, à Paris aussi... Enfin bref, l'homme est insaisissable mais l'artiste est encore là.
Dora Doll, comédienne très en vue du moment, devient une amie très proche puis une compagne, plus tard une femme (...).
Jean Pierre Mottier, un parolier, se lie d'amitié avec François et leur collaboration commence dans cette période, elle se poursuivra jusqu'à la mort de Mottier, en 1983.

Malgré tout, à aller trop vite on s'essoufle et si le yéyé perd de sa superbe, François lui commence à se fatiguer de cette vie à cent à l'heure.
Il envisage d'arrêter sa carrière pour reprendre des études de droit! Préparer une licence...
Partant de là, François décide encore d'enregistrer quelques disques, mais cette fois des chansons de lui, pas de reprises.
Il sort un 25 cms intitulé "auteur compositeur François Deguelt" avec les excellentes "marie mirage" ou "regarde bien" ou tout simplement "wim bam", le disque se vend très bien et se trouve aujourd'hui sur internet comme dans les bourses de disques assez facilement...
Un autre 25 cms que François va consacrer à lire un texte de Paul Géraldy, "toi et moi", le texte prend tout le disque, il faudra attendre l'émergence de Léo Ferré pour revoir des chansons aussi longues!

Puis décidément les marins n'aiment pas le creux de la vague!
Sort en 1965 le tube...



À Paris, un jour de pluie, François fait écouter à une amie une petite chanson qu'il a écrite chez lui, à Rambouillet après avoir entendu un quelconque slogan ou quelqu'un dire à la télé ces trois mots : "vous comprenez, avec le ciel, le soleil et la mer".
.Sur les conseils de cette amie, il fait écouter cela à son orchetrateur de l'époque, l'excellent Jacques Danjean qui le pousse à peaufiner quelques petites choses puis la chanson est immédiatement proposée en radio, même si François n'est toujours pas convaincu du succès qu'elle pourrait avoir et qu'elle va avoir.
En quelques semaines, François Deguelt est propulsé en tête des hit-parades rejoignant Hervé Vilard et Christophe alors jeunes débutants...

C'est la deuxième carrière de François Deguelt, celle où il passe de chanteur de charme à crooner, l'image va peser très lourd dans la suite de sa carrière...
Parallèlement, dans sa vie privée, les choses vont aussi s'accélérer, il épouse en décembre Dora Doll, redéménage, pense à s'acheter un voilier...
L'artiste est revenu sur le devant de la scène, l'homme, lui, rêve d'évasion...


Rédigé par Nicolas

Publié dans #Biographie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article