Biographie Part II (1956-1960)

Publié le 9 Septembre 2009

En 1956, François Deguelt décroche le Grand Prix de l'Académie du Disque Charles Cros, c'est enfin le début de la gloire et ça ne s'arrêtera plus...

En tournée avec Jean Nohain pour son émission "36 chandelles", il chante en première partie d'Edith Piaf dans toute la France! On l'entendra aussi sur les ondes mais en tant qu'animateur radio... S'il continue les cabarets (jusqu'à trois par soir...), François a aussi la chance de se produire dans des salles plus grandes, telles que Bobino ou l'Alhambra...
Partout l'on chante du Deguelt, François est alors un chanteur reconnu aussi bien dans la profession que par un public conquis!

En 1958, le service militaire le rattrape et voilà notre François obligé de partir sous les drapeaux, à Monthléry d'abord puis en  Algérie. À en croire les témoignages sur internet de ses camarades d'alors, il n'est pas non plus passé inaperçu durant cette période... Il finira d'ailleurs au Théatre aux Armées dans le Sahara mais c'est loin d'être une traversée du désert puisqu'il écrit alors le titre qui deviendra son premier disque d'or: "je te tendrai les bras". Dalida fera une reprise de cette chanson...
François obtient une permission pour défendre sa chanson au Concours du Coq d'Or de la Chanson Française, concours où il remporte la première place sur la scène de l'Olympia le 21 juin 1959.

Un an après, François reviendra sur cette même scène, en vedette cette fois mais 1960 dans les esprits marque surtout sa première participation au concours de l'Eurovision où il défend les couleurs de la principauté de Monaco avec une chanson de Hubert Giraud et Pierre Dorsey: "ce soir-là".
Il finira troisième... Sur un disque, il sera convié à chanter les grands prix 1960 comme "l'arlequin de tolède" ou "verte campagne", ces titres feront un tabac, les disques de François se vendent beaucoup!

Si durant cette période François Deguelt chante moins de chansons à lui pour se faire interprète, il fait néanmoins une rencontre importante puisqu'il croise la route de Jean Pierre Mottier qui va devenir son complice d'écriture...


Rédigé par Nicolas

Publié dans #Biographie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article